Accueil . Actualité . Actualité de la plaisance . Bien utiliser une cale de mise à l’eau

Bien utiliser une cale de mise à l’eau

Posted on

cale de mise à l'eau DunkerqueBon nombre d’entre nous possèdent un bateau sur remorque et utilisent donc régulièrement une cale de mise à l’eau pour mettre le bateau à l’eau. Ces cales sont des espaces publics ou privés, règlementés ou non mais qui demandent dans tout les cas une cohabitation avec les autres usagers. Voici donc quelques règles que nous vous rappelons, pour le bon usage des cales de mise à l’eau.

Trouver une cale de mise à l’eau

La première chose à faire pour pouvoir naviguer, est de trouver la bonne cale pour mettre votre bateau à l’eau. Bonne nouvelle, un outil est à votre disposition sur ce site (outil réservé aux membres ANPM). Il vous permettra de localiser une cale de mise à l’eau proche de vous ou de votre lieu de vacances.

Lorsque vous aurez choisi l’endroit rêvé, pensez à vous pencher sur l’accès et à préparer votre itinéraire. En particulier, un petit coup d’oeil sur Google Maps vous permettra de repérer l’endroit et de repérer d’éventuelles difficultés d’accès (traversée d’un centre ville, zone piétonne….). Tenez bien compte de l’encombrement de votre remorque pour passer une journée sans stress !

Enfin, si vous êtes dans une zone à marées, il est prudent de se renseigner sur les hauteurs d’eau nécessaires pour que la cale de mise à l’eau soit praticable, et consulter un marégramme pour planifier votre heure de mise à l’eau et votre heure de sortie. Nous vous recommandons d’utiliser http://maree.info disponible sur internet, mais également sur smartphone.
Il ne vous restera plus qu’à entrer l’adresse ou la position dans votre GPS pour estimer votre temps de trajet.

Arrivée sur la cale de mise à l’eau

Lorsque vous arriverez sur place, si c’est la première fois que vous utilisez cette cale en particulier, il faudra stationner à bonne distance afin de repérer les lieux et étudier les possibilités d’utilisation de la cale. Préparer la manoeuvre, anticiper un demi-tour avant de s’engager dans une impasse, trouver le bon endroit pour mettre la remorque dans l’axe… bref, observer la configuration des lieux et réfléchir à la manoeuvre de mise à l’eau.

Une fois cela fait, stationnez-vous en dehors de la cale pour préparer votre bateau. N’oubliez pas qu’il n’est pas correct vis à vis des autres usagers de préparer le bateau dans la cale. Trouvez pour cela si possible un endroit qui ne gênera pas, et où personne ne vous dérangera. L’objectif est de pouvoir préparer votre bateau sereinement pour ne rien oublier.

Une bonne idée est de vous préparer une petite check-list afin de n’avoir plus qu’à dérouler les opérations. Dans cette check-list, on trouvera par exemple

  • Retirer la plaque de feux, ranger le cable pour qu’il reste au sec, rentrer les traverses ;
  • Retirer les sangles de maintien arrière. Laisser la sangle ou ridoir avant, en plus du treuil, mettre la manivelle de treuil ;
  • Attacher un bout avant et une amarre arrière ;
  • Relever le moteur et amorcer le circuit de carburant ;
  • Mettre les coussins, le GPS et autres appareils et en contrôler le fonctionnement ;
  • Fixer les pare-battages si vous allez mettre le bateau à un ponton ;
  • Sortir la gaffe, faire équiper vos passagers de gilets ;
  • Mettre les clés de contact et le coupe circuit. Vérifier la présence d’un second coupe circuit et en informer les passagers ;
  • Charger les bagages, ranger et refermer les coffres. N’oubliez pas la glacière !

Une fois que tout est prêt, un dernier contrôle et la mise à l’eau peut avoir lieu. Mais avant cela, il faut repérer où vous irez stationner votre véhicule et remorque. Repérez l’endroit et préparez la manoeuvre.

La mise à l’eau du bateau : vite et bien

Vous procèderez à la mise à l’eau en ayant pris soin de préparer là aussi votre manoeuvre. En clair, une fois le bateau à flot, qu’allez-vous faire ?

S’il y a un ponton à proximité, aucun problème. Mais dans le cas contraire, mieux vaut avoir prévu qui va tenir le bateau et comment, pendant que vous stationnerez votre véhicule. Le ponton est éloigné de la CAME ? Qui pilotera jusqu’au ponton ?

L’objectif est d’utiliser la cale de mise à l’eau en respectant les autres usagers et en minimisant les temps d’attente. Pour cela, il convient donc de l’utiliser le moins de temps possible et d’éviter de se mettre en plein milieu de la cale. Rien de plus rageant que d’attendre parce que 2 bateaux sont en train d’être mis à l’eau en occupant toute la cale, alors qu’elle est prévue pour 3.

Le stationnement de la remorque

Voilà, la journée de navigation va pouvoir commencer. Et pour qu’elle se termine dans le bonne humeur, une ultime précaution s’impose : la remorque doit être stationnée sans risque et protégée des actes malveillants. On pensera donc à retirer la manivelle de treuil, ranger la plaque de feux dans la voiture et mettre un antivol sur l’attelage.

Au sujet de la manivelle, il n’est vraiment pas rare qu’elle soit oubliée sur le treuil. Mais il n’est pas rare non plus que dans ce cas, elle soit volée. Cela n’est pas bien grave en soi vu le prix modeste d’une manivelle, mais c’est très gênant au moment de sortir le bateau de l’eau. Une petite précaution sage est donc d’avoir en permanence une seconde manivelle de treuil, sagement rangée en permanence dans le coffre de la voiture.

Proposez vos propres astuces en commentaire ! 😉

Bonne mer à tous !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top