Accueil . Actualité . Actualité de la plaisance . Décret sur le banc d’Arguin: La manifestation du 3 juin

Décret sur le banc d’Arguin: La manifestation du 3 juin

Posted on

Malgré une pluie soutenue toute la matinée, les plaisanciers, pêcheurs professionnels ou de loisirs, professionnels  du nautisme et Kite surfeurs se sont largement mobilisés ce samedi 3 juin 2017.

En effet plus de 400 personnes se sont présentées devant les bureaux des Affaires Maritimes puis se sont regroupées sous la halle des pêcheurs. Chaque représentant d’association a pu partager ses inquiétudes et incompréhensions sur ce décret devant l’assemblée présente. Le mécontentement est profond contre ce décret qui transforme la zone du banc d’Arguin en sanctuaire pour l’écologie. Les plaisanciers, pêcheurs ou sportifs (Kitesurf, kayak) sont sensibles à l’écologie et pour la grande majorité respectueux du site mais ne comprennent pas les interdictions mises en place par ce décret. Voir notre article précédent

Les médias en parlent:

Déjà plusieurs articles publiés dans Sud-Ouest sur le sujet: http://www.sudouest.fr/2017/06/06/banc-d-arguin-deux-camps-se-font-face-3506938-2733.php

Le marin : http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/28734-arcachon-400-manifestants-contre-le-decret-darguin

Francebleu: https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/arcachon-400-personnes-demandent-l-annulation-du-decret-du-banc-d-arguin-1496493622

La Dépêche du Bassin: http://www.ladepechedubassin.fr/tag/arguin/

Les photos:

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la manifestation, une délégation de représentants des associations et des professionnels a rencontré les pouvoirs publics pendant 1h environ. Nous avons été reçus par M. Thierry Suquet secrétaire général  de la Préfecture, assurant la suppléance du Sous-Préfet d’Arcachon et M. Ronan Le Saout adjoint à la DDTM.

Il nous a été conseillé de déposer un recours gracieux, ce qui sous-entendait que cette procédure permettrait à l’État de répondre plus rapidement. Il semblerait que les arguments déjà avancés nous soient favorables car à aucun moment il ne nous a été opposé que ce décret était parfaitement légitime. Au contraire, l’absence de consultation du Parc Marin, l’immédiateté des effets sur l’activité de la pêche professionnelle, sur celle des kite-surfeurs,  les effets induits très rapides sur l’industrie de la plaisance et tout le commerce attaché au nautisme, ont amené M. Suquet à répéter à plusieurs reprises que nous étions apparemment fondés à déposer ce type de recours.

Il a convenu que le comité consultatif ne se réunirait pas avant début juillet et que pour le comité scientifique, la date de réunion était très incertaine. Comme l’arrêté préfectoral précisant les dispositions relatives à la pêche et au mouillage en dépend, cela risque de poser problème, d’autant que le représentant des pêcheurs professionnels a été très clair : si une réponse d’autorisation de pêche n’est pas donnée d’ici 15 jours, il ne répond plus de ses troupes.

La Sous-Préfecture va réunir très prochainement les agents responsables de l’application de la loi et le Sous-Préfet ne préconiserait sans doute que des mesures « pédagogiques » pour les contrevenants aux dispositions les plus contestées.

Nous avons demandé un moratoire, mais évidemment nous n’avons pas eu de réponse à cette requête.

Donc la mobilisation continue, nous appelons à une nouvelle journée de mobilisation samedi  10 juin sur le Bassin contre ce décret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top