Accueil . Actualité . Actualité de la plaisance . Les statistiques de la SNSM

Les statistiques de la SNSM

Posted on

SNSM-vedetteLe magasine sauvetage a publié ce début d’année les statistiques d’intervention de la SNSM. Nous vous proposons une rapide synthèse des chiffres communiqués par les anges gardiens de la mer. Vous trouverez également l’analyse de l’ANPM sur ces statistiques et vous rappelons qu’un don à la SNSM nous parait être le geste incontournable lorsqu’on pratique la plaisance.

Les interventions de la SNSM en chiffres

Pour mémoire la plaisance se décompose entre ¾ moteurs et ¼ voiliers, lespPlaisanciers seraient 4 millions.
Les éléments ci-dessous concernent les demandes d’assistances aux personnes pour la saison estivales 2014.

  • Pour la Plaisance-voile : 1 disparu, 4 décès, 52 blessés, 245 000 immatriculations.
  • Pour plaisance- moteur : 18 disparus, 19 décès, 126 blessés, 735 000 immatriculations.

Classements des interventions SNSM par département

-De 50 interventions :
Nord ; 15-Somme; 9-Landes ; 16-Saint Pierre et Miquelon ; 2-Guyane ; 7-Guadeloupe ; 40-Martinique : 43-Réunion/Mayotte ; 33
51 à 130 interventions :
Pas de Calais ; 70- Seine Maritime ; 100- Calvados ; 124- Ille et Vilaine ; 118-Loire Atlantique ; 115- Pyrénées Atlantique ; 50-Pyrénées Orientales ; 76-Aude ;56-Gard ; 63-Haute Corse ; 62-Nouvelle Calédonie ; 77
131 à 200 interventions :
Manche ;158-côtes d’Armor ;194-Vendée ; 137-Charente Maritime ;137-Gironde ; 140- Hérault ;182-Alpes Maritimes ;160- Corse du sud ;176
201 à 300 interventions :
Morbihan ; 271-Bouches du Rhône ; 206
Plus de 300 interventions :
Finistère ; 329- Var ; 310

Les Causes les plus fréquentes des interventions SNSM et leurs conséquences

1-Les accidents en mer :Il s’agit d’une catégorie incluant notamment des événements purement médicaux, et des événements dont les causes exactes sont multiples ( voie d’eau + échouement).
Voile : 1 368 dont 0 disparu,4 décès, 51 blessés
Moteur : 3 883 dont 6 disparus, 19 décès, 109 blessés
2-Les échouements :
Voile : 399 dont 0 disparu,0 décès, 0 blessé
Moteur : 456 dont 6 disparu, 1décès, 1blessé
3-Les immobilisations dans des engins/hélices engagées :
Voile : 25 dont 0 disparu,0 décès,1 blessé
Moteur : 185 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
4-Les chavirements :
Voile : 25 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
Moteur : 203 dont 0 disparu, 0décès, 4 blessés
5-Les voies d’eau :
Voile : 135 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
Moteur : 168 dont 1 disparu, 0 décès, 0 blessé
6-Les pannes de carburant :
Voile : 36 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
Moteur : 196 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
7-L’homme à la mer :
Voile : 12dont 1 disparu, 0 décès, 0 blessé
Moteur : 53 dont 1 disparu, 5 décès, 4 blessés
8-Les incertitudes de position :
Voile : 89 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
Moteur : 75 dont 10 disparus, 0décès, 4 blessés
9-Les abordages :
Voile : 11 dont 0 disparu, 0 décès, 0 blessé
Moteur : 49 dont 0 disparu, 0décès, 0 blessé
10-Les autres événements (incendies, démâtages, encalminages,…)
+ou- 60 cas confondus

L’analyse de l’ANPM

Cet inventaire fait apparaitre de façon globale la sinistralité voile/moteur en parallèle du nombre d’unités.
Aucun chiffre ne fait état du nombre de personnes secourues en radeau de survie. Par ailleurs le nombre d’appels depuis une balise est peu élevé par rapport aux moyens “classiques” sachant que le déclenchement est le fait le plus souvent de personnes n’ayant pas abandonné le bateau.

Si on examine les incidents en relation possible avec des connaissances techniques de navigation tels qu’échouements, abordages, incertitudes de position, les chiffres ne révèlent pas de différence significative entre voiles (pas de permis obligatoire) et moteur (permis obligatoire)

Il faut être prudent dans une analyse de chiffres mais le bilan est loin d’être défavorable et les assureurs en ont bien conscience.
Une victime est toujours une victime de trop est un drame pour les familles. La recherche de moyens d’améliorations pour assurer la sécurité dans la plaisance doit se poursuivre de manière raisonnable en cherchant à responsabiliser le plaisancier plutôt qu’a le décourager.
La formation doit aussi être encouragée.
En comparant les chiffres voiles/moteurs, l’efficacité des permis n’est certainement pas démontrée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top