Accueil . Dossier thématiques . Tracter une bouée ou un wake avec votre bateau : le mat de ski

Tracter une bouée ou un wake avec votre bateau : le mat de ski

Posted on

Tracter une bouée avec un mat de skiA l’approche des vacances, notre série sur les différentes manières de tracter un wake ou une bouée avec voter bateau continue. Nous vous présentons aujourd’hui la solution du mat de ski, et vous proposons de découvrir les différents modèles, les configurations à bord du bateau et les avantages et inconvénients de cette solution.

 

Le mat de ski : l’accessoire idéal

Nous parlerons dans cet article des mats de ski montés par les chantiers navals « généralistes » et de ceux disponibles en « accessoires » pour équiper des bateaux de plaisance. Nous excluons volontairement les mats de ski que l’on trouve sur les bateaux essentiellement « typés Ski Nautique » de marques telles que Axis / Correct Craft / Malibu / Master Craft / Tigé … etc .

Le plus simple et le plus classique des mats de ski est le mat “mono tube”, d’une hauteur de 80 cm à 1m20 (quelquefois plus…). En général son diamètre est d’environ 40 mm.

Mat de ski nautique tube

Voici la façon habituelle de monter ce type de mat. A noter que dans cet exemple, le mat est posé et fixé sur le plancher du bateau et son point d’appui (pour résister à la force de “pliage” exercée par la personne ou l’engin tracté) est situé à un peu moins de la mi hauteur

Montage mat de ski nautique

 

 

En fonction de la hauteur du mat de ski, nous vous recommandons, pour éviter toute flexion du fait des efforts subis, de prendre un mat en inox d’au moins 3 mm d’épaisseur.

Certains existent en modèle “économiques”  en 2 mm d’épaisseur…  Tant qu’à investir, faites dans le “durable” et prenez une épaisseur suffisante, vous n’en regretterez pas le surcoût.

Conseil si votre mat se plie au fil du temps

Peut-être aussi que le mât actuel de votre bateau a une tendance à s’arrondir peu à peu… ?

Avant que ce ne soit trop tard, plutôt que de changer complètement le mat de ski, il est possible de le renforcer de l’intérieur en utilisant un tube inox (d’une épaisseur de 2 ou 3 mm), d’un diamètre légèrement inférieur à celui du mât. L’opération consiste donc à “manchonner” le mat existant de l’intérieur.

Un tube de section carré inséré à l’intérieur de votre mat pourra également convenir, si vous ne parvenez pas à vous procurer un tube inox de diamètre inférieur.

Le montage de votre mat de ski

 

Pour un montage comme celui sur les photos ci-dessus, vous devez avoir 3 pièces

– une platine d’embase

– un conduit de passage de pont

– un écrou de serrage

 

 

 

 

 

Les avantages du mat de ski

– coût réduit

– ne prend pas trop de place

– plus la peine d’avoir un ” V de SKI”

– point de traction

— a ) nettement plus haut que les anneaux de Ski et / ou le turboswing ; ce sera bien pour le Ski et un léger « plus » pour les wakeboarders

— b ) plus avancé qu’ avec les anneaux de traction et / ou le turboswing

– Changement de corde très facile.

Les inconvénients :

– nécessite obligatoirement la possibilité d’une fixation au plancher et d’un barrotage suffisamment haut et résistant pour subir les efforts.

– prévoir un modèle de mat suffisamment solide pour résister aux efforts de courbure selon la force de traction régulière ou ponctuelle.

Et si le bateau ne permet pas de fixer un mat de ski ?

Dans certains cas, (et c’est le cas pour certains SR ou pneumatiques), il n’ est pas possible de disposer d’un point d’appui …

Les ingénieurs ont donc imaginé des mats “tripodes”

 

Il en existe 2 type :

  1. Le mat symétrique, car les 3 éléments sont à peu de chose près de la même longueur ( voir un exemple ci-dessous )

Il est constitué du mat proprement dit en appui sur le plancher et de 2 “poussants” symétriques qui le maintiendront.

Mat tripode symétrique

 

  1. Le mat asymétrique car les 2 poussants sont bien plus courts que le mat lui meme… qui donc ne repose plus sur le plancher

 

Mat tripode asymétrique

 

 

 

Les avantages

– plus la peine d’avoir un ” V de SKI”

– ne nécessite pas forcément un barrotage renforcé

– le modèle est suffisamment maintenu de par ses “poussants” pour résister aux efforts de courbure selon la force de traction régulière ou ponctuelle.

– comme pour un mat “classique” le point de traction est

— a ) nettement plus haut que les anneaux de Ski et / ou le turboswing ; ce sera donc bien pour le Ski et un léger “plus” pour les wakeboarders

— b ) plus avancé qu’ avec les anneaux de traction et / ou le turboswing ; donc pilotage facilité

– Changement de corde super facile.

 

Les inconvénients

– coût plus onéreux qu’un mâ simple  ( tant en fourniture qu’éventuellement en main d’oeuvre )

– prend un peu plus de place qu’un mat simple ; quelquefois peut gêner l’accès aux plages de bain

 

 

Reste donc enfin un dernier type de mat de ski que l’on voit fleurir sur différents modèles plus ou moins récents. il s’ agit des  Mâts que j’appelle “ARCHE”

Comme le nom (que je lui ai donné) semble l’indiquer il est en forme d’« arche », ce qui permet souvent une fixation répartie sur 4 points qui assurera donc une meilleure répartition des efforts.

Mat de ski arche

Les avantages

– souvent installé d’origine ( toujours cela de gagné pour vous en terme de temps de travail )

– a priori solide

– permet d’y fixer des racks de stockage pour Skis ou Wake ; bref, toujours cela de moins comme matériel qui va trainer ( risque de détérioration ) et encombrer le bateau au détriment notamment du confort et/ou de la sécurité des personnes embarquées. Les personnes ayant déjà reçu un ski ou un wake sur une jambe / cheville / pied me comprendront !

– plus la peine d’avoir un ” V de SKI”

– changement facile de la corde de traction

– point de traction plus avancé qu’avec le “V de Ski” ou le Turboswing ; ce sera toujours mieux pour vos trajectoires

Les inconvénients

– un peu plus encombrant qu’un mat simple

– En général le système n’est pas basculant quand il ne sert pas ; cela peut être handicapant si vous devez passer sous un pont bas, ou si la porte du lieu où le bateau est stocké se révèle trop basse

– coût de l’ option

 

Sur certains bateaux, nous avons une déclinaison “élargie” du mât “ARCHE”, voir par exemple sur ce Flyer

 

Mat de ski arche 2

Les avantages

– souvent installé d’origine ( toujours cela de gagné pour vous en terme de temps de travail )

– a priori solide

– plus la peine d’avoir un ” V de SKI”

– changement facile de la corde de traction

– point de traction plus avancé qu’avec le “V de Ski” ou le Turboswing ; ce sera toujours mieux pour vos trajectoires

 

Les inconvénients

– un peu plus encombrant qu’un mat simple

– En général le système n’est pas basculant quand il ne sert pas ; cela peut être handicapant si vous devez passer sous un pont bas, ou si la porte du lieu où le bateau est stocké se révèle trop basse

– coût de l’option

– contrairement aux mâts “ARCHE”, il semble difficile d’y fixer des racks de stockage pour Skis ou Wake, car dans ce cas les Skis / Wake risquent alors de gêner l’accès entre les plages de bain et le cockpit

 

Retrouvez nos précédents articles :

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top