Accueil . Dossier thématiques . Comment tracter une bouée ou un wake avec votre bateau : le Turboswing

Comment tracter une bouée ou un wake avec votre bateau : le Turboswing

Posted on

Tracer un sale avec un turboswingAprès avoir évoqué les anneaux de traction dans notre précédent article que nous vous invitons à consulter, nous allons continuer notre état des lieux sur les différentes possibilités de tracter une bouée ou un wake avec votre bateau.
Nous allons nous intéresser aujourd’hui à un dispositif qui constitue un excellent compromis pour tracter une bouée : le turboswing.

 

Le turboswing : une solution alternative au mat de ski

Comme il n’est pas très évident de toujours pouvoir implanter un mat de ski (et à fortiori une “tour de Wake “) sur certains bateaux , des concepteurs ingénieux ont développé le système appelé “Turboswing”

Regardons le principe en photos

Turboswing vue générale

Il s’agit donc d’un tube d’inox coudé fixé sur la chaise du moteur permet la libre remontée de l’embase pour qu’ elle soit hors d’ eau lorsque le bateau est à flot

Turboswing vue détaillée

Bateau à flot, cela donne, voici le turboswing prêt à être utilisé

Turboswing à flot

 

Le turbo swing est fixé directement sur la chaise du moteur. il est possible de lui donner plus ou moins d’angle, pour permettre le relevage total de l’embase hors d’eau.

Cette photo illustre le détail de sa fixation / articulation sur l’embase du moteur, on peut y observer la possibilité de régler l’inclinaison.

Fixation du turboswing

 

C’est sur ce tube une fois en place, que viendra coulisser une poulie sur laquelle accrocher la corde de traction à l’aide d’un mousqueton.

Les avantages :

– Installation assez aisée ; pas de perçage de coque ; peut être démonté aisément sans “trace”

– A l’arrêt, la corde de traction se trouve “projetée” plus loin de l’embase comparé avec un “V de Ski”, limitant les risques d’entortillement autour de l’hélice

– Le “V de Ski” est désormais inutile

– Avec un réglage “adapté” pour son “angle”, permet aussi bien de relever que de descendre le moteur

Les inconvénients

– Nécessite la mise au sec du bateau pour déboulonnage du moteur sur le tableau AR ; ce sont les mêmes boulons qui tenaient le moteur sur le tableau AR qui désormais assureront AUSSI la fixation du système TURBOSWING.

– Nécessite un réglage d’angle approprié à la course de relevage du moteur

– Le coût peut paraître élevé en fonction de votre utilisation

– Si le point de tire est plus haut qu’avec les anneaux de traction, il sera en revanche bien plus bas qu’avec un mat de ski.

– Le point de traction est situé très en arrière de la coque ( encore un peu plus qu’avec le “V de Ski” )  ; si la personne tractée exerce une forte traction latérale, cela peut faire dévier + ou – le bateau de la trajectoire initiale voulue par le pilote

– Il peut vous être moyennement facile d’aller récupérer la corde pour la ranger, ou si vous alternez entre du Wake et du Ski et que vous deviez changer de corde ; il faudra vous pencher au-dessus de l’eau à côté du moteur … attention à vos clés / lunettes …  )

– Faire preuve de prudence lors des marche AR près d’un quai / obstacle, votre Turboswing se retrouvant à faire office de “pare chocs” , ce qui n’ est pas sa fonction première !

 

A noter qu’il est possible d’avoir

– plusieurs poulies autour du même tube si vous voulez tracter simultanément plusieurs / personne / engins ( ou que vous désiriez y fixer une corde « courte » de wake et une plus longue pour le bi ski ).

– un système entourant une double motorisation.

Merci à Michel pour la rédaction de ces articles. Nous vous invitons à visiter le site du club de glisse  www.cn19.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top